ascaride

ascaride

ascaride [ askarid ] ou ascaris [ askaris ] n. m.
• 1372; lat. ascarida, gr. askaris
Zool. Ver rond (nématodes), dont une espèce, l'ascaride lombricoïde, parasite de l'intestin de l'homme et du cheval, peut atteindre dix à vingt-cinq centimètres.

ascaris ou ascaride nom masculin (bas latin ascaris, -idis, du grec askaris, ver intestinal) Grand ver némathelminthe fusiforme, parasite du gros intestin de l'homme et des mammifères. (La larve accomplit des migrations compliquées dans l'organisme de l'hôte ; l'homme, les bovins, le porc et le cheval sont parasités par des espèces différentes.)

⇒ASCARIDE, ASCARIS, subst. masc.
ZOOL. Ver rond et blanc, pouvant atteindre jusqu'à quarante centimètres, parasite de l'intestin des vertébrés (cf. Zool., t. 1, 1963, p. 715 [encyclop. de la Pléiade]) :
1. On distingue aussi, parmi les vers intestins, des mâles et des femelles. L'ascaride lombrical ou grand ver des intestins mâle a la verge longue d'une ou deux lignes, sortant par la queue, et en dedans une vésicule séminale occupant la moitié de la longueur du corps, pleine d'une liqueur laiteuse. Dans son fond aboutit un vaisseau filiforme qui a quatre ou cinq fois la longueur du corps, et qui est pelotonné, mais qu'on dévide aisément.
CUVIER, Leçons d'anat. comp., t. 5, 1805, p. 187.
2. L'ascaris du cheval se présente sous l'aspect d'un long ver blanc cylindrique de 10 à 12 centimètres. Chez le chat et le chien, l'ascaris ne dépasse guère 5 à 6 cm.
E. GARCIN, Guide vétér., 1944, p. 74.
SYNT. Ascaris lombricoïde (GARNIER-DEL. 1958), ascaride vermiculaire (NYSTEN 1814), œufs d'ascarides (C. BERNARD, Principes de méd. exp., 1878, p. 233), animal porteur d'ascaris adultes (E. GARCIN, Guide vétér., 1944, p. 74), infestation massive d'ascaris (E. GARCIN, Guide vétér., 1944, p. 74)).
DÉR. 1. Ascaridés, subst. masc. plur.Ordre de vers nématodes parasites de l'homme et des animaux qui a pour type l'ascaride lombricoïde (Nouv. Lar. ill., QUILLET 1965); var. ascarididés (Lar. 19e) ou ascaridiens (E. BRUMPT, Précis de parasitologie, 1910, p. 333). 1838 (Ac. Compl. 1842; suff. ). 2. Ascaridien, ienne, adj. Qui se rapporte aux ascarides. Toxine ascaridienne (PAGNIEZ ds [F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouv. traité de méd., fasc. 7, 1920-24, p. 132]).1838 (Ac. Compl. 1842; suff. -ien).
PRONONC. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[] (PASSY 1914 note une durée mi-longue pour la dernière syllabe du mot) et []. 2. Forme graph. — Les dict. mod. enregistrent tous parallèlement ascaride ou ascaris (à comparer avec la majorité des dict. hist. qui donne uniquement ascaride; seuls Nouv. Lar. ill. et Pt Lar. 1906 admettent les 2 formes).
ÉTYMOL. ET HIST. — Av. 1320 ascaride (BERNARD DE GORDON, Pratique, V, 20 ds GDF. Compl. : Et se telle maniere se putrefie es intestins moyens, la s'engendrent vermes qui sont courts et larges : et les appelle on ascarides et cucurbitins); ascaris, forme lat. (1746, LINNÉ, Fauna Suecica ds AGASSIZ, Nom. zool.) est donnée comme vedette concurrente de ascaride à partir de Nouv. Lar. ill.
Empr. au b. lat. ascaris, idis ou ascarida « id. » (CAELIUS AURELIANUS, Signif. diaet. pass., 119 ds TLL s.v., 753, 42); le lat. est empr. au gr. , « id. » HIPPOCRATE, Aph., 1248 ds BAILLY.
STAT. — Fréq. abs. littér. : Ascaride. 12. Ascaridés. 1.
BBG. — BOUILLET 1859. — FEUGÈRE (F.). En marge de l'exposition Charles V. Ds le vocab. de Duguesclin. Déf. Lang. fr. 1968, n° 45, p. 26. — GARNIER-DEL. 1961 [1958]. — Lar. méd. 1970. — Lar. mén. 1926. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — Méd. Biol. t. 1 1970. — NYSTEN 1824. — PRIVAT-FOC. 1870.

ascaride [askaʀid] ou ascaris [askaʀis] n. m.
ÉTYM. 1320; lat. ascarida, grec askaris.
Zool. Ver nématode, dont une espèce, l'ascaride lombricoïde, parasite de l'intestin de l'homme, peut atteindre de vingt à quarante centimètres de long.
DÉR. Ascaridiase ou ascaridiose, ascaridol.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Поможем написать курсовую

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ascaride — est un nom de famille notamment porté par : Ariane Ascaride (née en 1954), actrice français ; Gilles Ascaride (né en 1947), écrivain français ; Pierre Ascaride acteur, auteur, metteur en scène et directeur de Théâtre français,… …   Wikipédia en Français

  • ascaride — ASCARÍDE s.f.pl. v. ascarizi. Trimis de LauraGellner, 13.09.2007. Sursa: DN …   Dicționar Român

  • ascáride — s. f. Verme parasito do intestino delgado do homem e do cavalo. (Comprimento de 10 a 25 cm, classe dos nematoides.) …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • ascáride — (Del lat. ascarĭdae, ārum, y este del gr. ἀσκαρίς). f. lombriz intestinal …   Diccionario de la lengua española

  • ascáride — {{#}}{{LM A03602}}{{〓}} {{SynA03680}} {{[}}ascáride{{]}} ‹as·cá·ri·de› {{《}}▍ s.f.{{》}} {{♂}}En medicina,{{♀}} lombriz intestinal: • El niño está tomando un medicamento para desparasitarlo de las ascárides.{{○}} {{★}}{{\}}ETIMOLOGÍA:{{/}} Del… …   Diccionario de uso del español actual con sinónimos y antónimos

  • ascáride — (Del lat. ascaris < gr. askaris.) ► sustantivo femenino ZOOLOGÍA Lombriz parásita del intestino delgado del hombre y del caballo. (Ascaris.) * * * ascáride o áscaris (del lat. «ascarĭdae, ārum», del gr. «askarís») f. o m. Zool. Nombre dado a… …   Enciclopedia Universal

  • ascaride — (a ska ri d ) s. m. Terme d histoire naturelle. Genre d entozoaires caractérisés par leur corps long, cylindrique, sillonné d une rainure de chaque côté et aminci aux deux bouts, et par leur bouche garnie de trois papilles charnues.    On donne… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ascaride — a·scà·ri·de s.m. TS zool. verme parassita intestinale del genere Ascaride | con iniz. maiusc., genere della famiglia degli Ascaridi {{line}} {{/line}} DATA: av. 1698. ETIMO: dal lat. scient. Ascaris, ĭdis, dal lat. tardo ascaris, idis, gr.… …   Dizionario italiano

  • ASCARIDE — s. m. T. d Hist. nat. Petit ver rond qui ne se trouve que dans les gros intestins …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ASCARIDE — n. m. T. d’Histoire naturelle Petit ver rond qui se trouve principalement dans le gros intestin …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”